NanterreReseau.Info

Accueil > Ephéméride > Le 27 juillet 1794 (9 thermidor an II) : chute de Robespierre

Le 27 juillet 1794 (9 thermidor an II) : chute de Robespierre

mercredi 27 juillet 2011, par La Rédaction

La chute de Robespierre fut une surprise totale, alors qu'il semblait s'imposer dans l'opinion comme à l'étranger comme le maître de la France révolutionnaire. Ses grands rivaux politiques (Girondins, Dantonistes, Hébertistes) avaient été guillotinés et six semaines plus tôt, son "culte de l'Etre suprême", qui mettait fin à un an de persécutions religieuses, avait remporté un immense succès populaire. L'orage couvait toutefois. Les victoires militaires qui se multipliaient éloignaient la France du péril contre-révolutionnaire et enlevaient à la Terreur, adoptée en septembre 1793 sous la pression Sans-culotte, sa principale justification. Ce que l'on connaît des intentions de "l'Incorruptible" au moment de sa chute est contradictoire. Opposé à une poursuite de la guerre et à toute annexion, il réclamait par ailleurs des sanctions contre les députés qui avaient abusé de la Terreur. En butte avec la majorité de ses collègues du Gouvernement révolutionnaire, il n'y siégeait plus depuis un mois, alors même que le nombre de guillotinés atteignait la quarantaine par jour dans la capitale. Son dernier discours à la Convention le 8 thermidor, long et confus, ne parvint pas à convaincre les députés. Mais sa relecture le soir même au club des Jacobins rencontra une adhésion massive, et rendit l'affrontement inévitable. Le lendemain, son allié Saint-Just était presque aussitôt interrompu par une coalition de députés et de membres du gouvernement. Privés de parole, les députés robespierristes furent arrêtés en pleine séance, mais bientôt libérés par une municipalité parisienne gagnée à leur cause, qui improvisa une insurrection. La victoire dans cette épreuve de force incertaine serait celle du plus entreprenant: ce fut la Convention qui l'emporta, et qui envoya dès le lendemain Robespierre et ses partisans à l'échafaud. Quelque 110 personnes -la presque totalité du Conseil municipal parisien- furent exécutées dans les journées qui suivirent, constituant les plus importantes et les dernières "charrettes" de la Terreur.
 
Cela s'est aussi passé un 27 juillet:
2008 -- Décès de Youssef Chahine, 82 ans, réalisateur égyptien.
1985 -- Le président Milton Obote est renversé pour la seconde fois par un putsch en Ouganda.
1980 -- L'ex-Chah d'Iran meurt d'un cancer à l'hôpital militaire du Caire.
1974 -- Scandale du Watergate: la commission judiciaire de la Chambre des représentants se prononce pour la mise en accusation de Richard Nixon.
1970 -- Décès de l'ex-dictateur portugais Antonio de Oliveira Salazar.
1954 -- Accord pour la rétrocession à l'Egypte du canal de Suez, que la Grande-Bretagne contrôlait depuis 72 ans.
1953 -- Guerre de Corée: signature d'un armistice à Pan Mun Jon.
1941 -- Les Japonais débarquent en Indochine.
1933 -- Massacre de chrétiens assyriens en Irak.
1915 -- Une révolution éclate en Haïti.
1909 -- Le pionnier américain Orville Wright établit un record en volant pendant 72 minutes en Virginie.
1894 -- Le régent de Corée déclare la guerre à la Chine.
1884 -- Le divorce est rétabli en France.
1839 -- La Guerre de l'Opium éclate entre la Chine et la Grande-Bretagne, après saisie et destruction par les autorités chinoises d'importations anglaises d'opium.
1830 -- Trois Glorieuses (27-29 juillet): la Révolution éclate en France après la promulgation d'ordonnances par Charles X sur le rétablissement de la censure, la dissolution de la Chambre et la modification de la loi électorale.
1795 -- L'Espagne signe la paix avec la France et lui cède la partie de Saint-Domingue qu'elle occupait.
1794 -- Révolution française: la Convention décrète l'arrestation de Robespierre et de Saint-Just (9 Thermidor).
1689 -- Les Iroquois massacrent des colons français à Lichine, près de Montréal.
1675 -- Guerre de Hollande: la mort du maréchal de Turenne à la bataille de Sasbach achève le cycle des victoires françaises contre les armées de la Triple Alliance (Provinces Unies, Angleterre, Suède).
1563 -- Les Français reprennent Le Havre, dont la garnison anglaise est décimée par la peste.
1214 -- Victoire de Philippe-Auguste à Bouvines contre une coalition anglo-germano-flamande dirigée par l'empereur germanique Othon IV.

Demande d’inscription à la liste de diffusion du site :
NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr