NanterreReseau.Info

Accueil > Local > La ville de Nanterre estime que la grève des animateurs n’est pas justifiée (...)

La ville de Nanterre estime que la grève des animateurs n’est pas justifiée et appelle les personnels à poursuivre la négociation.

jeudi 10 avril 2014, par La Rédaction

Une partie des animateurs de la ville de Nanterre ont engagé un mouvement de grève sur la réforme des rythmes scolaires en septembre 2014. La ville de Nanterre estime que cette action, qui pénalise des parents et des enfants, n’est pas justifiée au regard des réponses qui ont été apportées par la municipalité aux demandes des animateurs.

La nouvelle organisation du temps scolaire va-t-elle dans le sens de l’intérêt des enfants ?
Notre réponse est oui. La municipalité de Nanterre s’était vivement opposée à la suppression des heures d’enseignement le samedi matin, décidée en 2008 sous Nicolas Sarkozy. Ce que nous déplorons dans la réforme, c’est la faiblesse des moyens engagés par l’Etat pour accompagner ces changements.

La ville de Nanterre est-elle favorable à un développement du péri scolaire ?
Oui. C’est au début des années 2 000 que Nanterre a mis en place un parcours éducatif « après l’école ». Aujourd’hui, plus de 3 200 enfants participent aux activités péri scolaires. Nanterre y consacre 839 € par enfant et par an, contre une dépense moyenne de 200 à 300€ au plan national. Cet engagement sera renforcé avec 150 parcours supplémentaires d’activités sportives, culturelles, d’éveil scientifique et de soutien scolaire.

La mise en place à Nanterre de la nouvelle organisation du temps scolaire et péri scolaire a-t-elle fait l’objet d’une concertation ?
Oui, et de manière exemplaire. Les parents ont été consultés par un vote. Plus de 9 000 parents y ont participé. La nouvelle organisation du temps scolaire a été choisie par 89% des parents et a été validée par l’Education nationale en février 2014. Un Comité de pilotage s’est réuni à plusieurs reprises, avec huit représentants des personnels de la ville, les parents d’élèves, l’Education nationale et des associations.

Les taux d’encadrement des enfants seront-ils modifiés ?
Non. Les taux actuels d’encadrement continueront d’être respectés. Le soir : 1 animateur pour 10 enfants en maternelle et 1 pour 14 en élémentaire. Le mercredi : 1 pour 8 en maternelle et 1 pour 12 en élémentaire. La demande des animateurs de ne pas modifier ces taux est donc satisfaite.

La charge de travail des animateurs va-t-elle augmenter ?
Non. Le temps de travail des animateurs sera réparti autrement. Les heures effectuées actuellement le mercredi matin et entre 18h30 et 19h00 seront utilisées pour encadrer la pause du midi de 12h00 à 13h45, ainsi que la fin de journée de 15h45 à 16h30. La plupart des animateurs travailleront du lundi au vendredi de 12h00 à 18h30, soit 6h30 par jour, dont 4h30 devant les enfants. Leur semaine de travail en période scolaire sera de 32h30. Quant au temps de préparation des activités, il sera au minimum de 207 heures par an, à comparer aux 146 heures à Colombes, et à une moyenne inférieure à 200 heures dans la plupart des communes.

La ville de Nanterre dispose-t-elle d’assez de personnels d’animation ?
Aujourd’hui, les moyens engagés sont considérables : 22 directeurs de centres de loisirs, 24 directeurs adjoints, 7 coordinateurs de quartier, 154 animateurs permanents, et plus de 700 vacataires. Ces moyens n’ont aucun équivalent dans des villes de taille comparable à Nanterre, en particulier pour ce qui est du nombre d’animateurs permanents.

Pour toutes ces raisons, la Ville de Nanterre estime qu’un mouvement de grève n’est pas justifié et propose aux personnels et aux organisations syndicales de poursuivre la négociation engagée, afin d’aboutir à une nouvelle organisation qui soit partagée par tous.

(10-04-2014 - Ville de Nanterre)

Inscrivez-vous à NanterreReseau en envoyant votre demande a l’adresse :
NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr