NanterreReseau.Info

Accueil > Education > Peillon : un accord pour un nouveau texte sur les profs du secondaire

Peillon : un accord pour un nouveau texte sur les profs du secondaire

mercredi 12 février 2014, par La Rédaction

Vincent Peillon s’est félicité mercredi auprès de l’AFP d’un accord avec les principaux syndicats d’enseignants pour la rédaction d’un texte sur le métier de professeur du secondaire qui remplacera les décrets de 1950 et entrera en vigueur à la rentrée 2015.
"C’est le serpent de mer, ça fait plus de 60 ans qu’on dit, +les décrets de 50+. Ca a été dans le débat politique ces quinze dernières années, avec beaucoup de gens qui prétendaient qu’il fallait faire ça... personne ne l’a jamais fait", a souligné le ministre de l’Education nationale. "Je suis content que nous soyons arrivés aujourd’hui (mercredi, ndlr) à un accord, en tout cas avec les syndicats les plus représentatifs".
Un décret doit être présenté fin mars, pour des mesures qui entreront en vigueur à la rentrée 2015.
Jusque-là, les gouvernements successifs se sont cassé les dents à chaque fois qu’ils ont essayé de toucher au décret de 1950, en vertu duquel le métier d’enseignant au collège et au lycée est défini uniquement par le temps passé à faire classe aux élèves : 18 heures par semaine pour les professeurs certifiés, 15 heures pour les agrégés.
"Une très longue discussion, un dialogue social approfondi" de plusieurs mois "qui a abordé la question du métier d’enseignant avec la considération nécessaire à l’égard des enseignants", le respect" et "la connaisance" de leur métier, a permis de reconnaître "d’autres tâches que celles de faire cours", comme les rapports avec les parents, la préparation des cours, le travail en équipe, a expliqué Vincent Peillon.
"C’est une très grande avancée aussi d’avoir pu faire reconnaître qu’il y a des tâches spécifiques, que certains enseignants peuvent vouloir faire à un moment donné et qui doivent être rémunérées sous forme indemnitaire particulière, ce n’était pas la tradition", a-t-il poursuivi.
"Nous avons mis de la transparence, de la justice aussi, dans le maquis des décharges, des aménagements de service", a-t-il indiqué, rappelant aussi la création de décharges en éducation prioritaire annoncées dès décembre.
Ces "avancées" montrent que les professeurs, "dès lors qu’on reconnaît le travail qui est le leur, dans sa complexité, dans sa difficulté, dans le dévouement qu’il demande, eh bien ils évoluent".

(12-02-2014 - Avec les agences de presse)

Inscrivez-vous à NanterreReseau en envoyant votre demande a l’adresse :
NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr