NanterreReseau.Info

Accueil > Santé > Grippe A : 2 décès en 4 jours dans les Deux-Sèvres

Grippe A : 2 décès en 4 jours dans les Deux-Sèvres

jeudi 6 février 2014, par La Rédaction

Deux patients atteints du virus de la grippe A (H1N1) sont décédés ces derniers jours au CHU de Niort, décès qui ont amené l’hôpital à mettre en place des mesures de protection et de traitement au Tamiflu pour le personnel, a-t-on appris mercredi auprès de l’établissement. Les deux patients étaient âgés d’une cinquantaine d’années. L’un, pris en charge en réanimation il y a une dizaine de jours, est décédé samedi après avoir vu son état se dégrader, a précisé le CHU, confirmant une information du Courrier de l’Ouest.

Un second patient, immunodéprimé, hospitalisé en réanimation, est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, a précisé l’hôpital. Il n’a pas précisé si les deux patients décédés se connaissaient, ou provenaient du même secteur des Deux-Sèvres. Le CHU, dans un communiqué, a indiqué avoir renforcé des "mesures barrières", comme lors du pic d’épidémie en 2009 : mesures de protection pour les patients, information aux médecins traitants, précaution d’usage, comme lavage de main et port de masques pour les visiteurs et le personnel.

Par ailleurs, "un traitement prophylactique au Tamiflu a été proposé en prévention au personnel". Le CHU de Niort, selon son site, compte plus de 1 200 lits, et plus de 2 000 personnels soignants et médecins. Mercredi, l’Institut de veille sanitaire (InVS) et le réseau de médecins Sentinelles-Inserm, qui évalue les cas de grippe vus en consultation de médecine générale, ont indiqué que le virus a franchi le seuil épidémique la semaine dernière en France

Selon Sentinelles, 120 000 nouveaux cas de grippe ont été vus en médecine générale, soit un taux estimé à 187 cas pour 100 000 habitants, "au-dessus du seuil épidémique (171 pour 100 000)". Toutefois le passage en phase d’épidémie ne sera déclaré que si cette situation se maintient une deuxième semaine. Neuf décès ont été enregistrés parmi 117 cas graves de grippe admis en réanimation depuis le 1er novembre 2013.

Ces patients, soignés en réanimation étaient "majoritairement adultes, avec des facteurs de risque, non vaccinés et infectés par un virus A" de la grippe, précisait l’Institut. Les virus A (H1N1 ou H3N2) circulent actuellement en métropole.

(06-02-2014 - Avec les agences de presse)

Inscrivez-vous à NanterreReseau en envoyant votre demande a l’adresse :
NanterreReseau-subscribe@yahoogroupes.fr