NanterreReseau.Info

Accueil > Sciences > Hypothèses sur les origines de la vie

Hypothèses sur les origines de la vie

vendredi 13 septembre 2013, par La Rédaction

(Représentation de l’ADN. Photo d’illustration.)

**

COLLOQUE DE L’ACADEMIE DES SCIENCES
16 - 17 septembre 2013
Académie des sciences - Grande salle des séances
23 quai de Conti, 75006 Paris

Accès au programme complet :
www.Assawra.Info/colloque.pdf

**

C’est sans doute l’une des problématiques scientifiques les plus intrigantes pour le commun des mortels. L’une des plus complexes aussi... Comment la vie est-elle apparue sur Terre il y a quelque chose comme 3,8 milliards d’années ? Comment, à partir de la soupe primordiale de l’Univers, les briques de base du vivant ont-elles pu se former ? Et par quel mystérieux procédé la complexification de la chimie a-t-elle donné naissance à la toute première cellule ayant existé ? Comment est-elle devenue "autonome" d’un point de vue énergétique ? Quelle est la limite entre ce qui est vivant et ce qui ne l’est pas ? Quel a été le rôle de l’ARN, cet acide ribonucléique proche parent de l’ADN ? Et à quoi pouvait bien ressembler LUCA, the Last Universal Common Ancestor ? Pas le tout premier être vivant, non, mais bien le dernier ancêtre commun à toutes les formes de vie présentes actuellement sur notre planète.

C’est à ce vaste sujet qui nécessite de conjuguer les avancées de disciplines aussi différentes que la chimie, l’astrophysique, la biologie, la génétique ou encore la paléontologie, que l’Académie des sciences a décidé de consacrer deux jours d’un colloque ouvert au public en cette rentrée 2013. Près d’une vingtaine d’intervenants se succéderont, lundi 17 et mardi 18 septembre, dans la salle des séances de l’Académie à Paris. Tous très pointus dans leur domaine, ils apporteront quelques réponses, des hypothèses, et soulèveront autant de questions aujourd’hui encore sans réponse. Or la connaissances des modalités de l’avènement de la vie sur Terre donnerait aussi un certain nombre d’indications pour apprécier la rareté ou non du phénomène. Des éléments qui pourraient apporter un éclairage sur une autre question que l’homme se pose depuis des siècles : sommes-nous, oui ou non, seuls dans l’univers ?

(Portail sciences, Par Chloé Durand-Parenti)